Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 03/11/2018
19 h 00 min - 21 h 30 min

Emplacement
Salle 400

Catégories


samedi 3 novembre 

Dès 19h, sur la terrasse

Happening de Hussen Bikoro

Avant d’aller vous asseoir en salle pour assister aux représentations du Week-end de la Danse, venez vous échauffer sur la piste de danse improvisée sur la terrasse de l’IFG avec Hussen Bikoro, danseur et chorégraphe représentant des danses urbaines !
Entrée libre

Dès 20h, en grande salle 

Jennifer Morton
One (durée : 20mn)

« One » c’est l’homme, dans son unicité et sa pluralité, c’est une pièce qui explore la dualité et l’altérité présentes en chacun de nous. C’est une danse sur la régénération, le rapport à la terre, la découverte du monde en soi et autour de soi. C’est une danse qui prend la forme d’un hymne à la vie.

Joël Nna Ngwe
Silence et technique (durée : 15mn)

Par la synthétisation de plusieurs techniques chorégraphiques, Joël Nna Ngwe retrace ici ses premiers pas dans la danse contemporaine pour retranscrire ses émotions, les difficultés rencontrées pendant sa formation de danseur et la prise de conscience d’un monde artistique rigoureux.

Compagnie Movissa
Retour aux sources (durée : 40mn)

Cette pièce offre une relecture de la charge émotive et mystique des danses gabonaises, que beaucoup de jeunes danseurs tentent aujourd’hui de se réapproprier à leur manière. Elle est un message de sagesse et d’espoir vis-à-vis d’un patrimoine chorégraphique voué davantage à se reconfigurer qu’à disparaître.

Generalchrist
Jamais l’un sans l’autre (durée : 20mn)

Le souhait des artistes de voir le Gabon s’impliquer dans leur carrière est au cœur de cette pièce qui montre à quel point les destins et parcours des artistes sont liés au rapport qu’ils entretiennent avec leur pays, leur patrie, le Gabon. « Notre réussite sera également celle de notre pays ».

Hussen Bikoro
Piégé par l’ombre (durée : 20mn)

En mêlant spirituel et performance physique, cette pièce met en mouvement le poids de l’histoire de la danse à laquelle doit un jour se confronter chaque danseur. Partagé entre la soif de connaissances, l’envie d’expérimenter de nouvelles voies et la tentation de suivre un chemin déjà emprunté, cette « ombre »,
le danseur doit apprendre, se construire, et inventer son propre parcours chorégraphique.

 

 

Tarif par jour : 5000 FCFA / 4000 FCFA adhérents