Martine PAILLOUT se classe dans la mouvance des artistes de la figuration libre. Aguerrie par une longue transhumance en Afrique, elle affirme dans ses toiles un autre rapport à l’Être, ses tableaux sont un kaléidoscope foisonnant de mythes inventés, de sensations sublimées et de rêves incandescents. Affranchie de la pesanteur, elle peint avec une fausse ingénuité, une sincérité concertée des fables, des contes, des songes qui scintillent au delà du désespoir.

Jeudi 14 au samedi 23 juin – 15h30 – 19h30

Entrée libre