Pourquoi n’y a-t-il aucune collision dans les bancs de poissons ou dans les nuées d’étourneaux qui effectuent pourtant des changements de direction extrêmement rapides ?
Cette intelligence collective, présente à toutes les échelles du monde vivant, permet un meilleur partage et une meilleure diffusion de l’information. Les chercheurs du Centre de Recherches sur la Cognition animale de Toulouse étudient ces propriétés pour mettre au point des algorithmes bio-inspirés utiles à de nombreuses applications pour l’homme ! Découvrez les autres épisodes de la série « Nature = Futur ! » sur YouTube